Home » Contes Litteraires Du Bibliophile Jacob a Ses Petits-Enfants by P.L. Jacob
Contes Litteraires Du Bibliophile Jacob a Ses Petits-Enfants P.L. Jacob

Contes Litteraires Du Bibliophile Jacob a Ses Petits-Enfants

P.L. Jacob

Published August 10th 2012
ISBN : 9781153597418
Paperback
88 pages
Enter the sum

 About the Book 

Extrait: ...par les fumees du vin dEspagne, sexaltait de plus en plus, et sa pensee confuse segarait a chercher quelque expedient pour sortir de ce mauvais pas, en trouvant des habits, du feu et un lit, dont il avait grand besoin. Il setaitMoreExtrait: ...par les fumees du vin dEspagne, sexaltait de plus en plus, et sa pensee confuse segarait a chercher quelque expedient pour sortir de ce mauvais pas, en trouvant des habits, du feu et un lit, dont il avait grand besoin. Il setait elance lestement hors de la chaise, ou il se voyait deja prisonnier- il senfuyait au hasard dans un jardin, ou les masses noires des charmilles linvitaient a se cacher- il passait a travers les allees et les plates-bandes, renversant, brisant tout ce qui lui faisait obstacle, sans sinquieter de la direction quil suivait, pourvu quelle leloignat de la meute de ces gens armes de fourches, de batons et darquebuses, dechaines contre lui et courant sur ses traces. Le decouragement allait semparer de son moral non moins ebranle que son physique- deja il se retournait pour se livrer, pour demander grace, quand le terrain manqua tout a coup sous ses pieds et lentraina dans une chute perpendiculaire a trente pieds environ de profondeur- il poussa un faible cri, en tombant dans une citerne ouverte presque au niveau du sol, et quoique etourdi, abasourdi, effraye de cette chute inattendue, il eut la presence desprit, au moment ou il plongeait dans leau, detendre les bras et de sattacher a une corde quil rencontra sous sa main, par bonheur, et sans laquelle il eut ete noye infailliblement. Il se hissa hors de leau, a laide de cette corde flottante entre ses doigts crispes, et se reposa, tout essouffle et transi, sur les bords vacillants dun seau qui surnageait dans la citerne. A peine etait-il installe dans une position assez incommode, puisquil devait garder un equilibre difficile et maintenir immobile la corde qui menacait de lui echapper, le jardin, eclaire par des torches et des lanternes, retentit de pas, de cris et de maledictions. Scarron, qui avait reveille tout le faubourg par une apparition et une disparition quon regardait egalement comme...